Les fondamentaux du financement hypothécaire

Share Button

Selon la loi, il existe 3 types de prêts hypothécaires : le prêt hypothécaire conventionnel, l’hypothèque judiciaire, et l’Hypothèque légale. Le prêt conventionnel est établi par une convention ou un contrat entre un prêteur et un emprunteur. Cette catégorie comprend plusieurs produits financiers comme l’hypothèque de 1er rang, l’Hypothèque privée, ou encore la Deuxième hypothèque privée. L’hypothèque judiciaire est établie suite à une décision du tribunal. Quant à l’Hypothèque légale, elle est encadrée par le Code civil et permet de garantir les droits de certains professionnels du bâtiment. Dans cet article, nous examinerons quelques éléments fondamentaux relatifs au financement hypothécaire.

 

Les paramètres principaux d’un prêt hypothécaire

De manière générale, il y a quatre paramètres principaux que vous devez prendre en considération lors du choix d’un prêt hypothécaire, qu’il s’agisse d’un prêt conventionnel ou d’une Hypothèque privée :

  • Le montant initial du prêt hypothécaire (la somme qui sera amortie tout au long du terme du prêt)
  • Le montant à verser périodiquement (de façon hebdomadaire, bimensuelle, ou mensuelle) pour rembourser le prêt. Ce montant comprend le remboursement du capital et le paiement des intérêts.
  • La durée d’amortissement (le terme du prêt).
  • Le taux hypothécaire (taux d’intérêt). Le taux affiché par les prêteurs est considéré comme un taux nominal. Le taux d’intérêt effectif est calculé selon une formule mathématique.

Comme tous les produits financiers générant des intérêts, les prêts hypothécaires sont encadrés par la Loi nationale sur l’Intérêt. Cette loi impose que le taux d’intérêt nominal ne puisse être perçu à l’avance afin d’éviter d’augmenter la valeur du taux effectif.

Les normes relatives au prêt hypothécaire

La loi qui encadre le financement hypothécaire conventionnelle stipule qu’un prêt hypothécaire résidentiel de premier rang doit généralement représenter moins de 80% de la valeur de la propriété immobilière à financer. Le financement peut aller jusqu’à 95 % de la valeur de la propriété immobilière à condition de souscrire à une assurance « créance hypothécaire ». De plus, le montant de l’hypothèque doit impliquer un versement régulier (capital et intérêts) plafonné à 44% des revenus bruts du foyer fiscal (ménage). Si les informations relatives aux revenus et aux habitudes financières du demandeur de prêt sont convaincantes, alors le prêteur peut décider de lui accorder une préautorisation hypothécaire.

L’intérêt de faire appel à un courtier hypothécaire

En raison des nombreuses difficultés qui accompagnent l’obtention d’un prêt hypothécaire, il est plus que souhaitable de faire appel à un Courtier hypothécaire en prêt privé. Outre la mise en relation avec un Prêteur hypothécaire privé potentiel, le courtier peut vous aider à obtenir des conditions de prêt très favorables. Si vous habitez dans l’une des grandes villes du Québec (Rive sud, Rive nord, et West Island, Montreal, Laval, Longueuil…Etc.), nous vous recommandons les services de Mr Érick Brunet, un courtier reconnu pour sa grande expérience dans le domaine du financement hypothécaire.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.