Le taux d’une Deuxième hypothèque privé au Québec

Share Button

De façon générale, les taux des hypothèques de deuxième rang varient d’une région à une autre. Dans les grandes villes, ils sont plus ou mieux stables. Par contre, dans les petites villes et les zones rurales, les taux ont tendance à fluctuer de manière significative. Zoom sur les caractéristiques de l’hypothèque de second rang et les taux appliqués.

 

À qui s’adresser pour obtenir une hypothèque de second rang?

Pour obtenir une 2e hypothèque, il convient généralement de s’adresser à un Prêteur hypothécaire privé. En effet, les banques et les établissements de crédit imposent des conditions plus ou moins difficiles qui représentent un obstacle à l’accès au financement hypothécaire.

 

Cela s’explique par le fait qu’une deuxième hypothèque n’a pas le même degré de priorité qu’une hypothèque de premier rang. Autrement dit, en cas de recours à une procédure de saisie immobilière, les prêteurs de premier rang seront toujours remboursés avant ceux de deuxième rang.

 

Les prêteurs privés assument le risque en contrepartie de taux d’intérêt plus élevés par rapport aux institutions financières conventionnelles. Du fait que les prêteurs privés ont tendance à faire affaire exclusivement avec des demandeurs de la même zone géographique, vous avez un grand intérêt à faire appel à un Courtier hypothécaire en prêt privé. Dans la région du Québec (Laval, Longueuil, Rive Sud, Rive Nord, et West Island, Montreal), nous recommandons les services d’Érick Brunet. Ce courtier peut vous aider à trouver l’offre d’hypothèque de 2e rang qui vous convient tout en bénéficiant de conditions favorables et de taux d’intérêt réduits.

 

Les taux sont réduits dans les régions rurales!

En raison de la faible demande aux prêts hypothécaires dans les zones rurales, les taux d’intérêt sont généralement plus faibles dans ces régions par rapport aux zones urbaines.Par ailleurs, les conditions de prêt varient également d’un prêteur à un autre. Situés globalement entre 8 et 15 %, les taux appliqués pour les hypothèques de second rang sont inférieurs que la plupart des prêts conventionnels notamment les prêts automobiles.

 

Des frais supplémentaires peuvent gonfler le coût global de l’hypothèque

Comme cité auparavant, les conditions de prêt hypothécaire privé sont inconsistantes. Certains prêteurs n’hésitent pas à imposer des frais supplémentaires pour valider l’offre de financement : frais de notaire, frais d’évaluation, assurance prêt, frais administratifs, etc. Ces frais doivent souvent être réglés à l’avance et viennent donc gonfler le coût global de la deuxième hypothèque. Encore une fois, l’aide d’un courtier hypothécaire s’avère nécessaire pour éviter l’arnaque et optimiser autant que possible les conditions de prêt.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.